23/04/2010

Crise : Un peu de Off en direct des couloirs de la Chambre

S’ils roulaient des mécaniques face caméra, nombreux étaient les élus qui reconnaissent être sous le choc de l’annonce du VLD de son retrait gouvernemental.
Surtout, c’est la détermination flamande à avancer immédiatement sur BHV qui déroute dans les rangs francophones.

Un parlementaire MR : On a été naïfs, on n’a rien voulu voir venir alors que ça fait des mois, des années même, qu’on a promis de scinder BHV.
Un autre : on est passés à côté de quelque chose et là on vient de prendre un gros coup sur la tête, je ne vois pas comment on pourra éviter des élections maintenant.
Plus loin, deux francophones discutent l’Open VLD joue un jeu très dangereux. Mariane Thyssen n’oubliera pas qu’elle a été larguée. Ce sera dur de la convaincre de se ré-allier aux libéraux flamands.

A propos de Dehaene

Un Président de parti, Dehaene a été facilitateur, mais ses propositions restaient excessivement flamandes. Un exemple ? On avait tous dit Niet à un splitsing Parlement Européen-Sénat. Et pourtant, ça se retrouve dans ses propositions…

L’ultimatum de De Croo ? …

En effet, je n’y croyais pas confesse un négociateur. D’autant qu’on avait libérés nos agendas pendant plusieurs jours pour négocier, au-delà de Pâques mais en lui précisant que pour nous la date limite était au-delà (en Mai, mais sur RTL A. De Croo répétait le soir même "pour nous, Pâques était la date importante"). Il nous avait prévenu que ce serait difficile à faire passer dans son parti. C’est Van Quick qui lui a bourré le chou.

L’intervention royale
Patrick Dewael (pour rappel Open VLD, donc contestataire du moment) était en conférence des Présidents lorsque le Palais l’a convoqué. Dans une ambiance tendue, francophones et flamands croisaient le fer à propos de la possibilité légale de se réunir en séance plénière pour voter la scission de BHV (devinez qui était pour/contre).
Patrick Dewael s’en est donc allé chez le Roi. Lorsqu’il en revient, la rumeur commence à se répandre " pas de plénière avant lundi, pas tant que le Roi consulte "
Ca c’est la touche CD&V tonne un responsable Ecolo, je l’avais dit. En effet, quelques minutes avant, le même cadre rappelait que depuis 2007 ils ne font que ça, utiliser la carte du Palais. Et d’approuver
ils font ce qu’ils peuvent encore pour stopper un processus dégénératif.
De son côté, Jean-Marie De Decker fulmine : Interdire une séance plénière ? S’il fait ça, on lui coupe la tête !
Pourtant, chez les francophones, le sentiment qui prévalait au final était que en reportant tout vote à la semaine prochaine, Dewael a posé un geste de Président, pas de VLD.

12:10 Écrit par Michel dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : crise, bhv |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.