20/05/2010

Un nouveau parti au centre (droit)? Les oranges rient jaune

La Libre Belgique a annoncé un rassemblement de droite décomplexée (sic) initié par Melchior Wathelet, Charles Michel et Jean-Michel Javaux.
Tous hurlent à l’intox. Au sommet du cdh, on perçoit tout de même un grincement de dents…

Melchior, Charles et Jean-Michel s’entendent bien, et comme en politique on ne peut avoir des amis que chez les autres… quelques minutes avant la conférence de presse qui doit célebrer leurs 8 ans, les cadres cdh préfèrent s’amuser de l’idée d’un parti « Renaissance Humaniste Durable » rassemblant verts, oranges et bleus.
Joëlle Milquet arrive : Vous voyez, on a pensé devoir réunir un conseil pour traiter de son cas, mais Melchior est toujours là dit – elle en entrant dans la salle Paul Henri Spaak (!) où les journalistes prennent place.

Fin de CP, questions-réponses et retour sur l’article de La Libre.
Joëlle Milquet reste calme, mais rigole moins : Ce qui m’a surpris, c’est que ça vienne d’un journal sérieux et d’un journaliste qu’on connaît bien : Buxant (ndla : Martin, de son prénom…).
Ma première réaction en lisant l’article ? J’ai essayé d’appeler Melchior, à la première heure. Mais son gsm était coupé.

Et l’idée que certains poussent en faveur de majorités de centre droit ? Milquet n’élude pas : Voyez la majorité actuelle, personne n’en rêvait et pourtant ça a fonctionné, dans une relative bonne ambiance humaine. Donc…
Et d’ajouter 
: Je  sais surtout qu’il y a d’autres majorités possibles, y compris sans nous !
Nettement moins souriant, Wathelet regarde ses pieds. Et ne souhaite pas rajouter de commentaires.


L’article de La Libre Belgique qui annonce un nouveau centre et le démenti de l'écolo Jean-Michel Javaux (podcast Twizz).
http://www.lalibre.be/actu/elections-2010/article/583541/vers-un-nouveau-centre.html

Commentaires

On les a vu se serrer la main, ils vont faire un parti politique !!!! Les journalistes n'ont vraiment rien d'autre à faire que d'étaler leurs fantasmes dans les colonnes de journaux qui n'ont plus rien d'autre à dire.

Pourtant il y en aurait des choses à dire. A la veille d'un scrutin qui risque bien d'être décisif, les journalistes francophones vivent leur petit train train politique sans se rendre compte que demain, 4 partis francophones plus ou moins en front uni seront devant un bloc neerlandophone composés de partis plus ou moins extrémistes qui ne leur demandera qu'une chose, une date pour fixer rendez vous au tribunal pour le prononcé du divorce.

Écrit par : kermit | 23/05/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.