20/10/2010

Bart De Wever, champion toute catégorie de la comm’ politique

On se bousculait dans les couloirs du théâtre du Vaudeville à Bruxelles pour la première remise des Lobby Awards. Alors que " Sans Langues de Bois " a fait de la communication politique LE prisme pour juger la non-actualité du moment, l’octroi d’Awards de cette science si délicate à maîtriser valait certainement le détour.

lobby rg 1.jpg

 

 Bart De wever "Meilleur Communicateur".

Absent (pardon, "retenu ailleurs") Bart De Wever s’est donc vu décerner la palme du meilleur communicateur de notre sphère politique. Son humour et sa capacité à faire passer ses idées en une phrase valent cette distinction au patron de la NV-A.
De cette annonce, on retiendra aussi la réaction mitigée de la salle où l’on a entendu applaudissements mais aussi quelques huées.

Pour compléter le podium, Elio Di Rupo (2ème) et Paul Magnette (3ème). Bigre, deux socialistes ? Le jury a tenu compte de la redoutable efficacité des attachés de presse PS, qui rappellent toujours dans le ¼ d’heure ! souligne un animateur. De la courtoisie organisée résume un autre.

Quant à savoir comment Elio Di Rupo a fait pour être accepté comme premier ministrable au nord, Paul Magnette reconnaît que c’est un peu un mystère et souligne que ce doit être dû à sa présence médiatique (certainement) ainsi qu’à ses efforts pour apprendre le flamand (ah bon ?).

lobby scene.jpg

 

Qui dit " Bons ", dit aussi Mauvais

Après les fleurs, les pots. Le FLOP 3 voit arriver dans l’ordre 3 : Sarah Turine, 2 : Michel Daerden qui fait si peu parler de lui en dehors de ses frasques et 1 : Yves Leterme dont un article entier ne suffirait pas à détailler la complexité des difficultés à communiquer.

Parmi les autres moments forts de la soirée, l’Ecolo Doulkeridis qui tente d’encenser son co-président Jean-Michel Javaux : Il triche très peu ! Il tricherait donc parfois ? Doulkeridis bafouille puis concède : Voilà pourquoi je ne suis même pas 4ème ou 5ème.

Sourires aussi lorsque Raoul Hedebouw, porte parole du PTB +, réceptionne son prix de Meilleur espoir le poing révolutionnairement levé. Paul Grosjean, Directeur de Rédaction de Lobby, s’était demandé si le parti d’extrême gauche comptait beaucoup d’électeurs dans la salle, l’assemblée bourgeoise semblait en tous cas avoir adopté Hedebouw qui n’est guère resté seul lors de la réception qui a suivi.

lobby ptb.jpg

 

Photos : www.reporters.be

Les commentaires sont fermés.