03/11/2010

Vande Lanotte et la comm’ en balancier

Ce fut sans doute la conférence de presse la plus rapide de l’histoire : 4 minutes 30 secondes montre en main, en ce compris le temps de s’asseoir et de lire un texte (deux en fait, en fr et en ndls). Textes dont on aurait bien dit qu’ils étaient savamment pensés et sous-pesés s’ils n’avaient surtout été très-très courts.
Et pourtant à bien y regarder on constate que le conciliateur est parvenu à s'auto-temporiser plus d'une fois dans sa (si) petite allocution.


Significatif? Certainement.

Morceaux choisis : La route à parcourir est encore difficile et incertaine MAIS tous les partis jouent le jeu et s’efforcent de se rapprocher.

Plus loin :
La méfiance entre partis s’était renforcée ces derniers temps MAIS je pense que la confiance est en bonne voie.

D’ailleurs : Ce ne sera évidemment pas suffisant pour arriver à un accord MAIS sans confiance aucun accord n’est possible.

Un beau mouvement de pendule, ou de balancier. Qui s'arrêtera forcément en son centre? Voilà qui est moins sûr.


johan vdl 2.jpg
Circulez, y'a rien à voir. Vraiment rien?

10:31 Écrit par Michel dans politique | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Formé à l'école des Dehaene et Tobback père, il sait ne pas en dire trop quand il y a des journalistes.
Et ca fonctionnait mieux alors!!

Écrit par : luth Lg | 04/11/2010

Répondre à ce commentaire

Pas d'accord avec Luth. C'est à cause de ces anciens "tellement" bons qu'on en est là. Demander à un flamand de pacifier c'est vraiment l'arroseur arrosé.

Écrit par : Alicio DG | 04/11/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.