21/03/2011

Il faut sauver sans langue de bois !

Grégory GoethalsRTL s’en défend mais des rumeurs circulent, alimentées sans doute par un brin d’envie et d’agacement : Grégory Goethals sur le point d’être remplacé à la présentation de Sans Langue de Bois. Pour réellement succéder à Frédéric Cauderlier on cite Loïc Parmentier, Frédéric Delfosse, Mathieu Col ou… Alain Raviart.

Regardez dimanche la tête des chroniqueurs lorsqu’on leur pose une question : ils lorgnent vers leurs pieds. Ecoutez la version radio le jeudi : les blancs sont lourds. 
Et c’est dommage car malgré un budget light (“ zéro € ” parait-il) Sans Langue de Bois est parvenue à passer du statut de one shot à celui de rendez-vous incontournable de l’info radio et télé. Un succès pour la bande de copains Henrion, Koksal, Raviart et Bricman. Deux fois par semaine ils chroniquent la communication (et donc l’actu) politique avec un enthousiasme contagieux.

Mais voilà, ça ne tourne plus. Paraît que Grégory Goethals ne se passionne guère pour la politique, que sa présence face caméra laisse à désirer, que sa gestion de l’ensemble ne convainc pas. Dernier exemple en date “ Que dire du maillot de bain d’Elio Di Rupo qui fit la Une de la DH ?”. Plus moyen de trouver un consensus là-dessus.

Changer? Oui mais quoi ?

Vu le personnel actuel d’RTL un changement de visage suppose de rapatrier en studio un reporter : Parmentier pour son humour ? Col pour son impertinence ? Delfosse ou Duthoo pour leur crédibilité ?
 Certains “ à la RTBF surtout ” on carrément parié sur … Alain Raviart, après tout celui-là connaît les ficelles du métier. Niet : il est aujourd'hui surtout un ex cdh, impossible pour lui d’incarner la neutralité du journaliste.


Avec 158.000 téléspectateurs et 29% de part de marché le 20 mars vraiment pas de quoi paniquer, l’émission revient aux audiences de l’ère Cauderlier. Au contraire Laurent Haulotte se réjouit de voir Grégory Goethals « s’installer et développer son feeling avec son équipe ».

En espérant que les chroniqueurs restent aussi fidèles que le public.

 

 

19:47 Écrit par Michel dans politique | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

Moi j'aime bien cauderlier, même si parfois, ça partait fort en cacahuète a l'antenne et que les private joies étaient légion...

Ceci dit je trouve goethals beaucoup plus sérieux et ça me plait. On parle quand même de choses sérieuses (et que ça n'empêche pas de faire un trait d'humour!)

Quant a Raviar, ça semble évident qu'il ne puisse pas animer cette émission. Son passe ne le rendrait pas crédible! Et puis l'animateur est au service de ses chroniqueur, m.Raviar tire beaucoup trop la couverture vers lui! En tant que consultant, pourquoi pas, en tant qu'animateur jamais!

Mais bravo a l'équipe, avec peu de moyen et beaucoup d'envie, ils ont réussi qqch. C'est ça la radio!

Écrit par : Olivier | 21/03/2011

Répondre à ce commentaire

Quel étonnement, du point de vue d'un simple web-spectateur, d'apprendre ce qui se trame en coulisse. Finalement que ce soit RTL ou une autre société, lorsque l'on grimpe dans la hiérarchie il faut continuellement prouver ce que l'on vaut à ses supérieurs tout en faisant fi de la jalousie et de la mesquinerie de ses collègues. C'est d'autant plus surprenant, dans le cas de l'émission sans langue de bois, que les protagonistes sont tous d'un haut niveau intellectuel, on aurait pu espérer de leur part une attitude positive et constructive dans l'intérêt supérieur de la chaîne.

Pour en revenir à l'animateur, j'aime le ton impertinent et vitaminé qu'utilise Grégory Goethals. C'est la mise en bouche idéale à l'émission Controverse. Et personnellement j'apprécie qu'il présente son émission en costard cravate.

Je suis heureux de voir que Laurent Haulotte fait confiance à des jeunes.
Longue vie à Sans langue de bois et à son animateur.

Écrit par : François | 22/03/2011

Répondre à ce commentaire

Article déplacé je trouve, surtout à l'heure où Grégory Goethals a fait la meilleure audience jamais réalisée par l'émission sans langue de bois, si je ne me trompe
Longue vie à ces décrypteurs de l'info

Écrit par : Hubert | 22/03/2011

Répondre à ce commentaire

J'aime beaucoup Gregory Goethals. Il me semble particulièrement faux de dire qu'il ne s'intéresse pas à la politique. Notamment parce qu'il a animé et donné vie au "talk elections" sur internet, réalisant des interviews de candidats plus ou moins (surtout moins!) connus.

Je pense donc justement qu'il a une bien meilleure connaissance qu'on ne le croit de la complexité du monde politique, et pas juste en surface comme beaucoup. Il a pris le temps de "rentrer" dans les différentes campagnes électorales des candidats et a pu ainsi percevoir des aspects qui échappent à beaucoup de journalistes.

Personnellement je pense qu'il fera ca très bien.

Écrit par : Laurence S. | 22/03/2011

Répondre à ce commentaire

Grégory Goethals est à mes yeux un vrai pro de l'info. Il maîtrise la politique belge comme peu en Belgique. Il lui manque un peu de terrain, peut être mais pas de bagage et d'éthique.
Laissons lui sa chance !

Écrit par : Fred | 22/03/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.