01/09/2011

CDH, MR, PS et Ecolo ont fait la fête à Joëlle, de concert!

présidents.jpgIls étaient tous là, cadeaux sous le bras et éloges à la bouche. Mandataires, militants, journalistes et … homologues présidents. On a ainsi entendu Elio Di Rupo prévenir, devant une salle hilare, « ne lui dites jamais qu’un texte est amendable, sinon vous n’aurez plus de texte mais que des amendements ».
Humour aussi pour Charles Michel qui rappelle que, il n’y a pas si longtemps, certains présidents du MR auraient volontiers proposé des cartes d’adhésion à moitié prix à tant de militants cdh. Taquinerie encore dans la bouche de Jean-Michel Javaux qui, avant de la remercier pour « ces messages dans les bons ou mauvais moments » souligne que « on a tous les deux au moins une fois voté écolo ».

Tous présents ? Pas forcément gagné au départ !

L’ambiance était donc bonne entre négociateurs. « On sait faire la part des choses » insistait un attaché de presse, « les présidents qui négocient ensemble s’entendent bien. Il y a du respect et de l’estime… » Et Blabla.
Car un autre glisse « la collaboration est bonne. Avant une soirée pareille on s’appelle pour être certains que si l’un y va, les autres aussi. Imagine si mon Président débarque seul ou pire : si tous les autres y sont et pas lui ».
C’est bien ce qu’on se disait…

Potin politique : à Schaerbeek, Clerfayt respire.

Clerfayt.jpeg« Depuis six mois il est plus détendu » glisse un proche du mayeur, « on a réalisé qu’une majorité MR-PS est possible, ça rassure ».
Le Bourgmestre Schaerbeekois s’est sérieusement inquiété de son avenir, mais à présent ça irait mieux. Et pour cause, on se souvient du combat des chefs qu’avait été l’élection de 2006. Le soir des résultats, c’est finalement  une alliance MR-Ecolo qui fût conclue avec Isabelle Durant qui acceptait donc de brûler un olivier pourtant prévu en haut lieu. Evincée sans avoir rien vu venir, Laurette Onkelinx tentera in extrémis de proposer une tripartite classique mais elle essuiera uniquement des huées.
C’est en direct, face aux caméras de la RTBF qu’Elio Di Rupo apprendra la nouvelle, la journaliste Valérie Druitte ne manquant pas de décrire à ceux qui ne les auraient vus ses yeux « grands ouverts ». Les colères d’Elio sont noires !

Pour sûr, Schaerbeek est une commune à suivre, d’aujourd’hui jusqu’à 2012.

08:57 Écrit par Michel | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mr, ps, ecolo, cdh, communales, 2012, schaerbeek, bruxelles |  Facebook |

01/06/2011

Cerexhe en justice contre Milquet

milquet cerexhe.jpegC’est la presse flamande (De Standaard) qui nous l’apprend : Joëlle Milquet citée en Justice par un de « ses » Ministres, le bruxellois Benoît Cerexhe.
Au cœur du litige, 94 millions d’€ (au moins) que la région capitale réclame au fédéral pour la remise à l’emploi de chômeurs.
Le Gouvernement bruxellois s’estime lésé et a donc envoyé son Ministre de l’emploi au front.
On a beau dire au cdh qu’on y travaille « en équipe », un sou reste un sou.

10:20 Écrit par Michel dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cdh, joëlle milquet, benoît cerexhe |  Facebook |

26/05/2011

Milquet se fâche sur la RTBF, ça passe comme une lettre à la poste

 

rtbf-tour.jpgL’histoire avait fait rire du monde, mais pas l’intéressée qui a voulu lui donner une suite.
Point de départ : La fête des familles du cdh. En interview, une journaliste RTBF se montre plus intéressée par la gestion autoritaire que Joëlle Milquet a de son parti que par ses propositions en matière de famille.
Voilà donc que, en pleine interview Joëlle se retire du champ de la caméra, pousse le micro de la main et s’emporte. Elle demande s’il s’agit d’une interview 'psychiatrique' et invite à aller "voir chez Ecolo" en faisant référence à "Javaux".

Déontologie journalistique?

Pas de chance, l’image et le son circulent et Joëlle Milquet est (ré)épinglée dans quelques journaux.
Visiblement pas calmée (mauvaise perdante ?), la Présidente centriste exige que ses troupes saisissent le CA de la RTBF.

Ah ça, on allait voir ce qu’on allait voir et surtout savoir si la diffusion d’une interview était ou non « déontologique pour un journaliste ».
Mais voilà, au dit CA de la RTBF, pas un mot de l’administrateur cdh Jean-François Raskin.
« On se demandait pourtant comment il allait s’y prendre", s’amuse un de ses collègues (pas très proche de Milquet, faut-il le dire), "d'autant que la position de Milquet était indéfendable" renchérit un autre.
Finalement une lettre a - ou aurait - été donnée à la Présidence du CA. Fichtre, ça c’est de la protestation !

Quelques jours après, il semble que le courrier n’ait toujours pas circulé jusqu’à la rédaction.
Mais c’est tellement grand Reyers…

17:36 Écrit par Michel dans politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : cdh, rtbf, joelle milquet |  Facebook |

12/01/2011

Crise, quand les jeunes prennent les choses en main

jong cd&v.jpgC’est un appel qui pourrait ne pas rester lettre morte, les jeunes CD&V estiment que le temps est venu de manifester.
Dans une carte blanche, Pieter Marechal, président des JONG CD&V appelle sa génération à se mobiliser et descendre dans la rue pour protester contre l'impasse politique actuelle en ne manquant pas de souligner la responsabilité de tous les partis.

Premiers à réagir à cet appel : les jeunes cdh (qui a dit « de Joëlle Milquet ?) et leur Président qui s’est rapidement fendu d’un communiqué. Jean-Yves Kitantou dit entendre l’appel de son homologue flamand. 
On notera quand même que le jeune centriste se concentre sur la rédaction de revendications communes à l’ensemble des jeunesses politiques germanophones, néerlandophones et francophones. Bigre, « à l’ensemble des jeunesses » ? Vraiment ? Voilà qui devrait faire plaisir aux jeunes MR et Jong VLD !

 

12:41 Écrit par Michel dans politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : cdh, cd&v |  Facebook |

09/11/2010

cdh, pour vous servir?

La scène se déroule en marge des Assises de l’Interculturalité. Joëlle Milquet échange avec deux journalistes, on discute BHV, rapport entre partis mais aussi Brink’s ou finances publiques.
La conversation est régulièrement interrompue par différentes personnes qui tiennent à saluer la Vice-Première.

Soudain une africaine, visiblement timide, se jette à l’eau : Je voulais vous remercier, je vous avais vue à Uccle lors d’une soirée électorale. Milquet fait mine de voir de quelle soirée il s’agit, la dame poursuit : J’étais à ce moment-là dans une procédure de régularisation, vous m’aviez dit de vous écrire. La procédure est aboutie maintenant ! Si la dame est ravie, Joëlle Milquet s’empresse de préciser qu’elle n’y est pour rien, qu’elle renvoie toujours vers l’office des étrangers, mais la régularisée précise encore, visiblement très reconnaissante : Oui mais quand même, j’ai reçu votre courrier et celui de Monsieur Wathelet. Merci beaucoup.

Nul doute que ces remerciements seront aussi transmis à l'office des étrangers!

 

05/10/2010

STOP de la NVA, réactions francophones

A chacun sa réaction suite au STOP de la NVA. Si le cdh, écolo et le PS ont choisi de s'exprimer en commun (communiqué intégral ci-dessous), Didier Reynders a publié une vidéo sur "sa" MRTV :


http://www.dailymotion.com/video/xf2bn6_didier-reynders-r...

 

 

Réaction commune des trois partis francophones associés à la négociation fédérale :

 

Rupture unilatérale des négociations par la N-VA : pour le PS, le cdH et Ecolo, une décision irresponsable et dommageable pour tous les citoyens de notre pays 

 

 

Les 3 partis francophones autour de la table, le PS, le cdH et Ecolo, déplorent la rupture par la N-VA des négociations sur la réforme de l’Etat. Ils regrettent le refus de la N-VA de finaliser la réforme avec les 6 autres partis autour de la table et la décision d’interrompre les discussions visant à aboutir à la formation du Gouvernement fédéral.

 

Les citoyens attendent légitimement des femmes et des hommes politiques qu’ils osent prendre leurs responsabilités et qu’ils trouvent des solutions. Malheureusement, plus de 110 jours après les élections, un parti, la N-VA, refuse toujours d’avancer dans la voie d’un compromis équilibré, seule issue possible.

 

Plus de 110 jours après les élections, les citoyens n’ont toujours pas de réponse à une question fondamentale pour l’avenir du pays : la N-VA a-t-elle la volonté ou est-elle capable d’accepter un jour une réforme de l’Etat équilibrée ?

 

Tous les partis autour de la table sauf la N-VA ont démontré dans le passé et durant les dernières semaines, leur capacité à conclure des compromis pour réformer l’Etat, c’est-à-dire avoir le courage de faire des concessions mutuelles.

 

Contrairement à ce que certains affirment, le volume des matières transférables ainsi que les moyens concernés permettent un déplacement du centre de gravité vers les Régions.

 

Pour les 3 partis, le PS, le cdH et Ecolo, il est irresponsable de laisser passer une opportunité inédite de transformer en profondeur la Belgique et d’accorder plus d’autonomie aux 3 Régions de notre pays, tout en assurant la prospérité et en maintenant au niveau fédéral en particulier les socles fondamentaux de la solidarité interpersonnelle.

 

Ce n’est pas avec des ultimatums que l’on gouverne. Et ce n’est pas en lançant des ukases que l’on assume la responsabilité qui a été confiée par les citoyens lors des élections de juin dernier.

 

A deux reprises, le 24 août et le 21 septembre, la N-VA a accepté les 12 principes pour la révision de la loi de financement. Elle en donne maintenant sa propre interprétation et exige comme préalable qu’un seul et unique des 12 principes (l’augmentation significative de l’autonomie financière des entités fédérées, ramenée par la N-VA à une augmentation de l’autonomie fiscale basée sur l’IPP) soit mis en œuvre.

 

Tout responsable francophone qui soutient un tel scénario accepte l’appauvrissement structurel des populations de Wallonie et de Bruxelles.

 

L’exigence de la NV-A ne tient en effet pas compte des 11 autres principes, dont notamment le maintien des prérogatives fiscales nécessaires à la viabilité à long terme de l'Etat fédéral, l'absence de concurrence fiscale déloyale ou le non appauvrissement d'une entité fédérée.

La N-VA veut-elle cacher la vérité ? Aurait-elle peur que l’on démontre que ses exigences étrangleraient financièrement l’Etat fédéral et remettraient fondamentalement en cause la sécurité sociale ? Aurait-elle peur qu’il soit constaté que ses idées vont appauvrir considérablement les Wallons et les Bruxellois ?

Les 3 familles politiques francophones continueront à exiger, dans le cadre de toute discussion future, une vérification des conséquences financières pour la Wallonie, pour Bruxelles, pour la Flandre et pour le niveau fédéral de chaque modèle de financement proposé. Afin d’être le plus transparent possible et de permettre aux citoyens de juger par eux-mêmes, les conséquences des propositions de chaque parti devront être calculées par le Bureau du Plan et la Banque Nationale.

 

Le PS, le cdH et Ecolo ont été constructifs dans les négociations et continueront à l’être. Au-delà de leurs différences respectives, les 3 partis francophones resteront solidaires, unis et fermes dans l’intérêt supérieur du pays en général et des Wallons et des Bruxellois en particulier.

 

La formation d’un Gouvernement fédéral travaillant pour tous les citoyens reste la priorité absolue. L’urgence de la situation économique et sociale l’exige ! Les 3 familles politiques francophones, le PS, le cdH et Ecolo, restent ouverts à la discussion afin de maintenir la stabilité du pays et d’offrir une perspective durable tant aux entités fédérées qu’au niveau fédéral.

 

 

 

08:54 Écrit par Michel dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mr, ecolo, ps, cdh, nva |  Facebook |

07/06/2010

Turine-Milquet, un clash qui laissera des traces

Vu de mes yeux, dans la foulée du clash entre Sarah Turine et Joëlle Milquet (visionnez ci dessous) : Sarah Turine file dans un bureau du 5ème étage de l’immeuble Flagey, le visage gonflé, les yeux rouges et pleins de larmes, le pas pressé.
Tout cela sous le regard de collaborateurs médusés. Pas besoin d’être devin pour comprendre que la co-Présidente encaisse mal un coup qu’elle vient de prendre.

Le bureau politique des verts vient de s’achever. Jean-Michel Javaux arrive quelques instants après, manifestement très irrité par Joëlle Milquet.
Dans un premier temps, il joue la carte de l’humour : J’ai pas vu, j’étais à Matin première. Personne ne m’a écouté ou quoi ?
Puis, le vrai patron des verts se fait re-raconter l'attaque frontale de Milquet :

P
ourriez-vous me dire très clairement sur quoi vous auriez dit Oui alors que tous les autres nous disons non en chœur ?
Turine s’emmêle, parle de la priorité qui est en 2009 (sic) et pas en 2007.

Retour à Flagey où Javaux ne décolère pas. Il parle des traces que ça va laisser en région, jure qu’il vengera sa protégée et enfin insiste :
Il y avait des choses à répondre, par exemple qu’il était stupide de dire en 2007 que BHV ne serait jamais scindé ou, comme l'a fait Delpérée, de lancer un " pas touche à la Constitution ".
Des réparties qui ont effectivement manqué à Sarah Turine, en mal de médias training?
On se serait plutôt cru dans les auditeurs ont la parole que dans le Débat des Présidents glissera un Porte-parole socialiste, presque compatissant.

 MilquetTurine

S. Turine vs J. Milquet, un moment fort de la campagne?

http://www.rtlinfo.be/info/belgique/elections2010/714483/elections-2010-clash-entre-milquet-et-turine-sur-bel-rtl/

 

 

16:25 Écrit par Michel dans politique | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : ecolo, cdh, sarah turine, joelle milquet |  Facebook |

CD&V, communautaire, les tourments de Joëlle Milquet

On s’en cache à peine dans l’entourage de Joëlle Milquet : Si le 13 juin, le CD&V se ramasse, ils pourraient décider de ne pas monter dans un Gouvernement. Ce qui pourrait changer beaucoup de chose
Et ce cadre cdh d’espérer une sorte d’effet similaire à celui vécu par le PS en 2009 : des sondages archi négatifs (ils sont là)
et au final un recul moindre, qui permet de prendre une posture de vainqueur.

Joelle Milquet

 Joëlle Milquet sous forte pression ces dernières semaines.

 

C’est le même qui l’affirme : plus d’une fois des télés sont venues nous proposer un face à face entre Joëlle Milquet et Bart de Wever ou Marianne Thyssen. Elle était d’accord, mais c’est eux qui ont chaque fois refusé.
Des refus de débattre, une image de " Madame Non " et un climat communautaire tendu qui, me dit-on, commencent à sérieusement affecter le moral de la Présidente du cdh.

07:41 Écrit par Michel dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cdh, cd v, joelle milquet |  Facebook |

24/05/2010

Benoît Lutgen en campagne à Bruxelles

C’est le hasard qui m’a fait tomber un lundi férié sur le tournage d’un film de campagne cdh.
Les habitués des lieux reconnaitront sans doute le Quai au foin, en plein cœur de la Capitale.
Et dans l’angle de la caméra, l’ardennais Benoît Lutgen.

Bigre, un Ministre wallon qui choisi Bruxelles comme décors pour sa campagne ? Bel exemple de glissement de frontières...

Photo024


Lorsque je l’ai pris en photo (au GSM, navré pour la qualité), Benoît Lutgen s’est gentiment amusé « ça fait longtemps qu’on ne m’a plus entendu chez vous ». Réponse « non, depuis deux ans notre dispositif électoral s’axe sur les Présidents de partis. Votre tour ne tardera plus »

10:41 Écrit par Michel dans politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : cdh, benoit lutgen |  Facebook |

20/05/2010

Un nouveau parti au centre (droit)? Les oranges rient jaune

La Libre Belgique a annoncé un rassemblement de droite décomplexée (sic) initié par Melchior Wathelet, Charles Michel et Jean-Michel Javaux.
Tous hurlent à l’intox. Au sommet du cdh, on perçoit tout de même un grincement de dents…

Melchior, Charles et Jean-Michel s’entendent bien, et comme en politique on ne peut avoir des amis que chez les autres… quelques minutes avant la conférence de presse qui doit célebrer leurs 8 ans, les cadres cdh préfèrent s’amuser de l’idée d’un parti « Renaissance Humaniste Durable » rassemblant verts, oranges et bleus.
Joëlle Milquet arrive : Vous voyez, on a pensé devoir réunir un conseil pour traiter de son cas, mais Melchior est toujours là dit – elle en entrant dans la salle Paul Henri Spaak (!) où les journalistes prennent place.

Fin de CP, questions-réponses et retour sur l’article de La Libre.
Joëlle Milquet reste calme, mais rigole moins : Ce qui m’a surpris, c’est que ça vienne d’un journal sérieux et d’un journaliste qu’on connaît bien : Buxant (ndla : Martin, de son prénom…).
Ma première réaction en lisant l’article ? J’ai essayé d’appeler Melchior, à la première heure. Mais son gsm était coupé.

Et l’idée que certains poussent en faveur de majorités de centre droit ? Milquet n’élude pas : Voyez la majorité actuelle, personne n’en rêvait et pourtant ça a fonctionné, dans une relative bonne ambiance humaine. Donc…
Et d’ajouter 
: Je  sais surtout qu’il y a d’autres majorités possibles, y compris sans nous !
Nettement moins souriant, Wathelet regarde ses pieds. Et ne souhaite pas rajouter de commentaires.


L’article de La Libre Belgique qui annonce un nouveau centre et le démenti de l'écolo Jean-Michel Javaux (podcast Twizz).
http://www.lalibre.be/actu/elections-2010/article/583541/vers-un-nouveau-centre.html

07/05/2010

Portons un toast à la campagne!

C’est un vent favorable (mais à qui ?) qui a déposé l’invitation reproduite ci-dessous dans ma boîte mail.
Voilà donc que nos parlementaires ont trinqué, bras-dessus bras-dessous avec les Ministres, pour la fin de la législature « et autour de petit fourrés Witamer, je le sais : j’ai vu la livraison ! » tonne le mécontent.


Cette invitation est signée d’un cadre cdh mais manifestement relayée dans tous les partis.
Ainsi, un député Ecolo confirme, smiley à l’appui, « c’était dans les salons de la Présidence, tout le monde était convié. Il paraît que c’est une tradition. Je n’ai pas constaté de débordement 
J »

Question : le Président du Sénat, Armand De Decker, qui clamait le matin même sur La Première sa « colère » face à ces élections trop anticipées, a-t-il dégusté la coupe et les viennoiseries ?


Madame, Monsieur les Ministres,
Mesdames, Messieurs les Parlementaires,
Chers amis,
 
Les Présidents des groupes de la Chambre et du Sénat ont le plaisir de vous inviter demain à un petit drink qui viendra clôturer une législature fédérale particulièrement chahutée.
 
Nous nous retrouverons à cet effet à la salle 31 de la Maison des Parlementaires vers 16H00.
 
A cette occasion, nous saluerons le départ de Lionel Kaëns et le remercierons pour le travail accompli pour les groupes cdH de la Chambre et du Sénat.
 
Je suis à votre disposition pour toute information complémentaire.
 
Bien à vous,
 
Christian
Christian RADERMECKER
SECRETAIRE POLITIQUE
Groupes cdH de la Chambre des Représentants et du Sénat
Maison des Parlementaires | Rue de Louvain, 21 - 1000 Bruxelles
T +32 (0)2 XXX XXX XXX - (0)478 XXX XXX XXX

Et pendant ce temps Monfils s'en va...

A noter que certains sénateurs MR ont aussi trinqué en l’honneur de Philippe Monfils, qui quittait la Haute Assemblée ce jour-là.
On insiste sur le « certains » vu que, dans la soirée, son ex chef de groupe et aujourd’hui collègue Christine Defraigne affirmait n’avoir « absolument pas été conviée » en précisant in fine « le contraire eut été étonnant ».

 

Philippe Monfils a annoncé sa retraite dans un communiqué qui ne manquait pas d’humour. Extrait :

Même s'il paraît plus jeune que son âge (c'est lui qui le dit), il a 

largement dépassé les limites maximales que certains pays n'arrivent

même pas à imposer à leurs concitoyens", précise celui qui a été 

parlementaire pendant trente ans sans interruption, et ministre pendant

sept ans. "Il est temps de céder la place, non pas nécessairement aux 

jeunes - quand on voit la manière dont Alexander De Croo conçoit la

politique- mais tout simplement à d'autres".

03/05/2010

Et de deux pour RTL TVI

La chaîne privée inspire manifestement les partis politiques pour leurs campagnes respectives.
Après le PP, voilà le cdh prié de retirer un clip de campagne.
Celui-là avait en effet été tourné dans le hall de RTL House, logo du Télévie comme décor.
Hallucinant, inopportun, mal placé (…)  mais pas la fin du monde d’après Laurent Haulotte qui précise quand même que Fabrice Grosfilley, Rédacteur en Chef, a été prié de contacter le cdh.

Rue des deux Eglises, on plaide sa bonne Foi : le caméraman n’aurait pas vu les logos parce que le message de Joëlle Milquet a été enregistré après son interview matinale à Bel RTL.
En regardant l’image de près, on constate pourtant que le message était enregistré à 07 heures 32, soit avant l’interview.
Et on a du mal à croire que Joëlle Milquet se soit naturellement centrée entre les écrans et le panneau Télévie.

Revoyez ci-dessous une capture d’écran du 1er film, à présent remplacé par un autre.

08:54 Écrit par Michel dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : elections 2010, joelle milquet, cdh, rtl tvi |  Facebook |

30/04/2010

RTL TVI, la préférée des partis pour leur campagne ?

Noms de domaines réservés, allusions systématiques des socialistes à « la droite » ou à la responsabilité des « libéraux (flamands) » dans la crise… La campagne électorale est bel et bien lancée par les partis.
Le cdh de Joëlle Milquet s’offre un nom de domaine trrrrès porteur
www.lunionfaitlaforce.EU (le.be étant déjà réservé).

Le site s'ouvre sur un message de Joëlle Milquet et un appel vibrant (?) à « sortir de la crise », à considérer comme un plus de parler plusieurs langues, à « faire barrage aux extrémistes » et à donner un sens au pays.

milquet rtl




Joëlle Milquet lance sa campagne dans le hall d'entrée d'RTL TVI

Au passage on constatera que le film de campagne a été tourné… dans le hall d’entrée d’RTL House, sans éclairage mais avec un panneau Télévie dans le dos de la Présidente-Ministre-Candidate (pas à sa succession).
On imagine que, contrairement au film Sécurité du PP – voir plus bas sur ce blog – RTL était d'accord cette fois-ci!

09:49 Écrit par Michel dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : elections 2010, rtl tvi, joelle milquet, cdh, ps |  Facebook |

08/03/2010

COM’EN CAVE - Les 6 leçons d’un congrès réussi

Ca n’a rien à voir avec Mark Eyskens (quoi que, on reste dans la même famille politique) mais le cdh a tenu ce week-end un congrès, lancement de son opération « Planète humaniste ».
C’est Martine Dubuisson qui était chargée de couvrir l’événement pour Le Soir.
En marge de son article, elle s’est fendue d’une colonne un peu acerbe mais qui complète bien ce que nous raconte l'ancien Premier Ministre (voir ci-dessous):  

COM’EN CAVE - Les 6 leçons d’un congrès réussi.
(Martine DUBUISSON - Le Soir).


1. Ne pas opter pour les caves à l’acoustique improbable d’un site médiéval médiatisé pour un autre événement (La Foire du Livre).

2. Ne pas laisser un large espace de papotage en fond de salle, sous peine de rendre le discours de la présidente inaudible – même le PS ferme sa buvette pendant un congrès.


3. Installer des baffles au-delà du 1er rang (surtout si le point précédent est oublié).

4. En tribune, ne pas répéter à l’envi qu’on a pas le temps de développer tout ce qu’il est prévu dans le discours (même si une télé vous attend).

5. Eviter, dans un appel à la « révolution humaniste » qui se veut vibrant, les « pour préparer l’avenir du monde inconnu qui nous attend, des valeurs de la société inédite qui se construit sous nos yeux, pour renforcer encore les contours de notre projet, pour écouter les attentes des citoyens et leur offrir un projet mobilisateur renouvelé par la profondeur de la crise… » ou les « 
élaborons de nouvelles règles voire incitatifs, imposant des comportements plus proactifs au service du financement de projets porteurs de valeur ajoutée économique et sociale ».

6. Ne pas tenter un vain applaudissement, juste avant la conclusion de la présidente, pour lui faire comprendre d’abréger, mais organiser la claque pendant son allocution – Hier Milquet n’a pas été applaudie une seule fois pendants son discours.


http://www.lesoir.be/actualite/belgique/2010-03-07/le-cdh...

11:31 Écrit par Michel dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cdh, joelle milquet |  Facebook |

17/11/2009

Grincements de dents au cdh

Dieu que la politique peut se montrer paradoxale.
C’est bien lorsque les communiqués officiels parlent d’unanimité (en l’occurrence « moins une abstention ») qu’il faut comprendre que les avis sont divergents...
La preuve ce lundi Rue des Deux Eglises. La Libre Belgique (encore une fois) donne un compte-rendu  "comme si vous y étiez, ou presque" de la fronde à laquelle Joëlle Milquet et Benoît Lutgen ont du faire face.
C’est le député Bourgmestre de jette Hervé Doyen qui tire le premier (…). D’autres abondent dans le même sens : Catherine Fonck, le député Georges Dallemagne ou encore le parlementaire wallon Michel Lebrun.
C’est sûr, il y a de la contestation dans l’air.

Alors, crise au cdh, comme au MR? Les remous de l’Avenue de la Toison d’Or n’ont pas débutés très différemment de ceux de la Rue des Deux Eglises: qqs remarques, des articles amplifiés par des appels en off et au final une demande de démission.

Lutgen Milquet
Joëlle Milquet et Benoît Lutgen n'ont-il pas vu venir la fronde?


Parlons-en, de ces offs : « ça chauffe en réunion » prévient le premier.
« Elle manipule, tout ce qu’elle veut c’est qu’on l’appelle encore une fois à nous sauver » s’énerve un autre.
Toutefois l’entourage de la Présidente tient bon, reconnaissant simplement que « certaines décisions ont été mal comprises, voire mal perçues », en référence surtout à la procédure d’élection (déjà commentée sur ce blog, lire ci-dessous).
Pas de quoi calmer ce cadre bruxellois, « tout cela n’est pas conforme aux statuts, il suffit de vérifier ! ».

Et de fait… Extrait des statuts du cdh :

§1. Conditions d’éligibilité et élections
Art. 73

§1. (...) Le président est élu dans les six mois qui suivent l'élection de la Chambre pour la durée de la Législature. Il est rééligible une fois consécutivement.
En cas de circonstances exceptionnelles une dérogation peut être accordée par le bureau politique à la majorité des 4/5 à la conditions que les 2/3 des membres ayant voix délibératives soient présents.
En cas d’impossibilité définitive d’exercer ses fonctions ou de retrait, le bureau politique nomme le 1er vice-président comme président interimaire.

Il est procédé à l'élection d'un nouveau président dans les 3 mois qui suivent la vacance.

On notera au passage - en précisant qu'il y a eu une dérogation à l'unanimité - que les statuts prévoient 'Une incompatibilité entre la charge de président et (...) une mission de membre d'un exécutif fédéral, régional ou communautaire.

Petit détail malgré tout, vu que rien n’interdit à d’autres membres de se porter candidats, le formulaire de candidature n’est – au moment de poster ce message, soit 48 heures après le début de la période de dépôt – toujours pas en ligne :

http://www.lecdh.be/formulaire-candidature-presidence/

L’article de La Libre Belgique :
http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/543113/joelle-milquet-jusqu-en-2011-puis-benoit-lutgen.html

L’éditorial d’Eric Deffet (Le Soir) :
http://www.lesoir.be/forum/editos/2009-11-17/au-cdh-la-democratie-est-un-gros-mot-738384.shtml

 

11/11/2009

Une surprise au cdh?

Petite phrase mais aussi info pas anodine que m’a lâchée en off un haut gradé du cdh, à propos de la présidence de son parti : d’ici vendredi (le 13) quelque chose bougera !
Pourtant après vérification il s’avère que ce n’est qu’à partir du 23 novembre, soit 10 jours plus tard, que les candidatures pourront être dévoilées au grand public.

So what ? Officiellement en tous cas la rue des Deux Eglises confirme la procédure très claire (déjà commentée sur ce blog, voir LE COUP EN DOUCE DU CDH) et met plutôt cela sur le compte de l’agitation de certains, manifestement très préoccupés.
On imagine toutefois que ça négocie, ferme, en interne…

cdh1


Quel sera le prochain visage du cdh? On ne devrait pas tarder à le savoir.

Benoît Lutgen toujours hésitant ? Il y a d’autres possibilités précisait ma source. Catherine Fonck qui ferait de la surenchère après avoir perdu son maroquin ? Certainement pas, mais pourquoi pas Wathelet ou … un ticket ? C’est aussi possible insiste-t-elle.
De fait… et pourquoi pas Milquet pour un tour de plus ? Cette semaine dans La Libre Belgique un (autre ?) ponte pressentait qu’on préparait le terrain en vue d’une prolongation de sa présidence.

Scénario rejeté fissa par le mandataire avec lequel je me suis entretenu. Bien que jamais pris en défaut de défaut de fidélité à sa Présidente, il disait et répétait qu’il y a quand même un consensus pour que quelque chose change. On est tous d’accord là-dessus ! Il faut une gestion moins centralisée, plus collégiale. Et moins brouillonne ?
Mmoui, ça aussi.

Alors, du neuf au cdh ? Réponse vendredi, paraît-il...

15:34 Écrit par Michel dans politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : cdh, milquet, lutgen, wathelet, fonck |  Facebook |

20/10/2009

Le coup en douce du CDH

On parle beaucoup du MR (lire ci-dessous) ces jours-ci, j’aimerais aussi souligner la procédure choisie au cdh pour le dépôt des candidatures à la Présidence.
Elle me paraît pour le moins particulière, voire antidémocratique.
Et aurait d’ailleurs certainement plus attiré l’attention si les regards n’avaient pas tous été tournés vers l’Avenue de la Toison d’Or.

milquet


Les candidatures à la Présidence devront parvenir par mail uniquement (jusque là ça va…), entre le 16 et le 20 novembre (c’est court !). Dépouillement et validation des candidatures trois jours plus tard (encore une fois, c’est court). Mais le meilleur est à venir :
L’élection se fera par correspondance OU lors d’une Assemblée générale OU d’un vote dans les arrondissements. Ce n’est pas tranché selon Dominique Drion, cité notamment dans Le Soir. Superbe.
De toute manière, l’élection devrait se faire par consensus selon le vœux de Joëlle Milquet.
Et les règles imposées, dignes d’une République Démocratique, devraient permettre d’y arriver.

Jugez-vous même :
Aucune expression publique, directe ou indirecte, personnelle ou collective relative à l’annonce et/ou au soutien d’une candidature même éventuelle ne pourra avoir lieu avant la décision de recevabilité et la présentation des candidatures.
Le non respect de cette disposition pourra entraîner l’irrecevabilité de la candidature annoncée et/ou soutenue.

Je n’ose pas imaginer les recours en cascade si une telle prudence était imposée pour un mandat public.
Je n’imagine pas non plus ce qu’il adviendrait si un militant trop bien (?) intentionné venait à s’exprimer sur la pertinence d'une candidature de Benoît Lutgen ou même pour le maintien de Joëlle Milquet…

 

13:08 Écrit par Michel dans politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : cdh, election interne, milquet |  Facebook |

24/09/2009

Il y en a qui ont bon dos

Il est parfois amusant de comparer les communiqués de presse envoyés par les différents participants à une même réunion.
Exemple concret cette semaine :
Joëlle Milquet conviait la fédération Horeca pour une mise au point. Une semaine plus tôt, les restaurateurs avaient en effet déclaré la guerre à la centriste, estimant qu’elle revenait sur son engagement pris pendant la campagne de défendre un abaissement de la TVA à 6% dans leur secteur.

Pour sûr ; une réunion de conciliation s’imposait, et à son terme chaque partie y allait de son communiqué.
Le 1er nous est venu des restaurateurs eux-mêmes, il dit notamment que la Ministre a voulu dissiper les malentendus.

Plus loin, selon elle la controverse débutée suite aux propos tenus sur l’antenne de la Une à la fin du mois d’août ne constitue qu’une mauvaise interprétation de phrases sorties de leur contexte par la journaliste.

Quelques minutes plus tard, voici qu’arrive un second communiqué, envoyé par le service de presse de la Ministre de l’Emploi.


Joëlle Milquet a (…) répété clairement que son parti, comme les autres partis, défendait bien évidemment l’idée d’une baisse de la TVA dans l’Horeca
. Là plus un mot sur l’incompréhension de la presse.
En revanche, référence aux conclusions attendues d’un groupe de travail mixte et au futur conclave budgétaire qui devra déterminer si, en raison du cadre budgétaire dégradé, un consensus politique pourra être dégagé tout en rappelant que mesure coûtera 810 millions.

Conclusion : on reparlera encore certainement de la baisse de la TVA, mais de manière générale en politique quand on se sent coincé par une promesse de campagne, ou qu’un ballon d’essai lancé fait mauvais effet, il suffit de charger la presse. Et si on ne veut vraiment pas tenir ladite promesse, on charge le budget.

14:14 Écrit par Michel dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tva, joelle milquet, horeca, cdh |  Facebook |

22/09/2009

Qui vise les verts? la suite et 1ers éléments de réponse

Les dépenses d’Ecolo font débat, c’est le titre d’un article dans La Libre Belgique (à lire ! : http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/530482/les-de... ).
Manifestement certains dans les autres partis ne croient plus aux campagnes faites à 100% en équipe.
Une question à mi chemin entre la pure symbolique et la vraie stratégie politico-juridique qui sera intéressante à suivre.

Toutefois, je préfère ce jour retenir l’analyse faite juste à côté par Paul Piret.
Elle répond en partie à la question posée dans le dernier billet (lire ci-dessous).

Et que nous dit donc Paul Piret ?
Tout d’abord il rappelle qu’Ecolo n’a pas été seul à se distancier de Marie-Dominique Simonet sur les économies à réaliser dans l’enseignement (cf JM Nollet " ce n’est pas aux écoles de payer pour renflouer les banques ").
Le PS est finalement resté très discret, surtout lorsqu’il a été révélé que ces pistes avaient été évoquées lorsqu’on plantait l’Oliver.
Un silence que Joëlle Milquet aurait discrètement reproché à son partenaire socialiste d’après PP.
N’empêche que les tensions sont là…
Et justement d’où viennent toutes ces tensions ? Entre autre de ce que :

Les efforts budgétaires à accomplir relèvent d’une douche froide à coulée continue, si proches encore et si décalés des promesses multipliées avant juin, tant par la majorité PS-CDH sortante que par la propagande électorale…

A écolo on a pas oublié la sortie des jeunes du PS contre le portefeuille éclaté de JM Nollet…

Mais aussi parce que les verts et les autres doivent encore faire l’apprentissage de l’asymétrie

Simple période d'adaptation ? On est au-delà conclu en substance Paul Piret, qui prévient quand même : il ne suffit pas, comme se félicite le Ministre-Président Rudy Demotte, de disposer d’une large majorité, encore faut-il que cette abondance soit un atout.
(contrairement à 1999 où lon trouvait l'arc-en-ciel partout).

L’analyse complète de PP

http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/530340/des-craquements-dans-les-oliviers.html

L’éditorial de Francis Van de Woestyne Les travers des Verts
http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/530356/les-travers-des-verts.html

10:56 Écrit par Michel dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : olivier, ecolo, cdh, ps |  Facebook |

29/08/2009

Trop de comm tue la comm...

Voilà ce que je me suis dit après avoir parcouru la presse de ce week-end.
La première chose qui ait attiré mon attention était un titre de la DH « Exclusif : le nouveau plan anti chômage de Milquet ».

Dans la foulée, je lisais un petit pavé en page une de La Libre Belgique « André Antoine veut un coach pour chaque chômeur ».

 
C’est sûr le cdh – en réunion ce w-e – réussi là un joli coup : Une sortie concertée, sur un sujet porteur et important pour lequel il a d’ailleurs des leviers puisque trois Ministres compétents dans ses rangs… à priori rien à redire.
Et pourtant la comparaison des deux interviews me laisse pantois.

antoine milquetCommençons par celle d’André Antoine, Un coaching individualisé pour chaque chômeur
Idée claire, limite visuelle : on imagine bien un jeune avec à côté de lui quelqu’un qui l’accompagnerait dans sa recherche (forcément fructueuse). Très efficace.

En face, c’est tout de suite plus brouillon, certaines idées du plan emploi de Joëlle Milquet apparaissent en gras mais à aucun moment le mot « Coach » n’est utilisé. On parle bien de « suivi personnalisé » mais en bas de colonne et sans vraiment détailler la mesure.
Conséquence, tout semble noyé dans la masse et rien n’interpelle comme le Coach.
Evidemment, Joëlle Milquet n’est pas que Ministre.
Présidente de parti, Vice première, elle aborde aussi le budget fédéral, sa succession à la Rue des deux Eglises (voyez d’ailleurs à ce sujet le dernier billet de Charles Bricman) (http://blog.pickme.be/2009/08/28/un-gendre-pour-joelle/), le contrôle des magistrats…

Des sujets importants et intéressants certes, mais tellement nombreux et diffus qu’on a du mal à en retenir un seul.
Faute du journaliste dans son choix de titres et sa prise de note ? J’en doute, le coach aurait tilté à ses oreilles.
Nouveau résultat de l’hyperactivité et volubilité de Joëlle Milquet alors?
C'est ce que je pense.
Trop de comm tue-t-elle la comm ?
Qui a dit que poser la question c’est déjà y répondre ?


Lisez les interviews de Joëlle Milquet Par Christian Carpentier (DH) et Vincent Rocour (LLB)
http://www.dhnet.be/infos/belgique/article/279108/joelle-milquet-ma-priorite-des-priorites.html/
(http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/525293/un-coaching-individualise-pour-chaque-chomeur.html/ ).

07/07/2009

Vives tensions Ecolo - cdh

C’est notamment dit dans La Libre Belgique, et ça m’a été confirmé à bonne source : les relations entre verts et centristes sont tellement tendues que la discussion pour former un gouvernement bruxellois a un temps été prise en otage.
Joëlle Milquet n’a pas apprécié et claqué la porte en pleine réunion.

 

Voici les faits tels qu’ils m’ont été relatés, par un négociateur de même couleur que celle utilisée pour l’écriture :

 

Il était donc question de Bonne gouvernance.

La discussion s’éternise, Joëlle Milquet discute, ergote, manipule, de manière vicieuse (je cite), pour finalement revenir sur les accords conclus…
En face les verts commencent à se montrer agacés.

Lorsqu’il estime que la centriste touche aux objectifs (jusque là seuls les moyens étaient contestés), un vert menace de bloquer la négociation à Bruxelles, rien de moins !

Colère de la présidente centriste qui se lève et quitte la pièce.

Entre les deux, les socialistes comptent les points, ou les poings.

 

Un incident révélateur… que tout ne va pas si mal.

 

Soyons réalistes, ce n’est certainement pas la première porte qui claque dans ce genre de négociations.

D’ailleurs les négociations se poursuivent, à Bruxelles et ailleurs.

En outre, ce n’est qu’après coup que la presse a été informée.

 

Voilà qui permet de rappeler que, quoi qu’ils en aient dit, centristes et écolos (à l’électorat partiellement commun) ne s’allient pas vraiment de gaieté de cœur.

Je me souviens de ce président qui me glissait, a quelques semaines des élections, « on s’associera aux écolos, puis ils perdront des voix, parce que eux, ils ne savent pas gérer et après les gens sont déçus ».

Gageons que verts et oranges se disputeront encore souvent pour faire la paix par la suite. Ce qui est d’ailleurs un premier signe de maturité politique.

13/06/2009

Des discussions qui en rappellent d'autres

Sur quoi déboucheront les échanges de vues Ecolo-cdh ? Peut-être sur rien du tout. Regard sur d’autres cas similaires et mise en perspective…

 

Ecolo et CDH ont été les premiers à se voir après le 7 juin. Les deux partis terminent pourtant respectivement 3ème et 4ème de chaque scrutin, mais ils ont « les clés » des coalitions, de l’aveu même des autres formations.

En chipant la main aux numéros 1, verts et oranges ont donc fait basculer le centre de gravité a dit Joëlle Milquet (la phrase est intéressante, nous y reviendrons).

Pas pour de véritables négociations, plutôt pour mener des « échanges de vues »… dont on se doute bien qu’ils auront un impact très concrets sur les réelles négociations.

Qu’on ne s’y trompe pas, ce n’est pas la 1ère fois que les verts et les oranges font chauffer leurs téléphones dans le dos des rouges et des bleus.

 

Juin 1996 (à trois ans des législatives et régionales de 1999), Charles Ferdinand Nothomb, alors président du PSC, constate qu'Ecolo n’a plus pour lui qu’un avenir de 15 ans (hum) et lance un appel aux deux partis les plus humanistes (tiens tiens) de l’échiquier politique.

Réponse cinglante de Jacky Morael dans Le Soir : Discuter ? Certes, mais nous n’avons rien à nous dire…Il y aura pourtant des rencontres, mais avec tous les partis.

 

Plus tard, Jean-Jacques Viseur, qu’on présentait alors comme un député prometteur (c’est vrai qu’il sera brièvement ministre des finances, en remplacement de Philippe Maystadt) lance un appel aux verts Parti Non matérialiste dira-t-il… Encore une fois, le téléphone sonnera dans le vide.

 

A bien y regarder, ces échanges sont légions dans la vie politique : 1997 tentative d’alliance orange bleue pour éjecter le Parti Socialiste des majorités en place, accord PS/PRL-FDF pour 1999 et plus tard Convergences de gauche.

Avec quels effets ? Parfois aucun, comme l’explique très bien Paul Piret dans La Libre Belgique :

 

Bleues-oranges ou rouges-vertes, autant de tentatives de recomposition qui auront visé en vain à redessiner un paysage politique en davantage bipolaire droite gauche.

Ni le terreau centriste, ni le scrutin proportionnel ne s’y prêtent, et les envies de rebattre les échiquiers paraissent démodées.

 

Lire l’article de Paul Piret dans La Libre Belgique :

http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/509124/touchettes-oranges-vertes.html

30/05/2009

Quand l'idée de l'un sert l'autre...

Troquer sa voiture de société contre une prime au logement ou un moyen de déplacements doux, une idée originale en Une du Soir ce samedi 30 mai (tiens, on parle parfois idées dans cette campagne ?).

Le mécanisme est étudié par le Secrétaire d’état aux finances Bernard Clerfayt, mais qu’on ne s’y trompe pas; c’est bien au cdh qu’on y a songé en premier lieu.

 

voiture idee cdh

La présidente du cdh peut d’ailleurs se mordre les doigts, il y a qqs semaines il était question de communiquer sur cette prime, au travers d’un tract de campagne.
Mais Joëlle Milquet herself a préféré ne pas le faire, au motif que la fiscalité, ça n’intéresse pas les gens…
Apparemment, le MR n'a pas fait la même analyse, Le Soir non plus d'ailleurs lorsqu'il a choisi sa page 1.
Réaction d’un collaborateur cdh  : « ne m’en parle pas ! ». Ambiance, ambiance...

26/05/2009

Le mérite de la franchise

Joëlle Milquet a plus d’une fois dénoncé le niveau très bas de cette campagne, les attaques personnelles, l’absence de débats de fonds, les sondages en cascades…

" La faute en partie à la presse " disait en substance la présidente du cdh lors d’une réunion de campagne (type Tuperware) à laquelle j’assistais.
Les journalistes ? Ils viennent chez vous à 05 heures 30, et leur question ? Quel est votre objet préféré ?
Et à la télé, on nous enferme dans une boîte pendant 8 minutes
 (grimace à l'appui)! La RTBF appréciera la référence à son Huis Clos, en sortie de JT...

Garderait-elle un souvenir amer du Grand Morning à domicile des présidents de partis (voir plus bas sur ce blog)?
Point du tout, il a d'ailleurs suffit que quelqu’un signale la présence d’un journaliste pour que la présidente du cdh précise que C’était très sympa.
Ah, quand même !

milquet-cerexhe

 

La même soirée m’a également permis d’échanger avec le Ministre bruxellois Benoît Cerexhe.
Il a aussi fait preuve de franchise :

Sa priorité ? Rempiler dans les même compétences, parce que 5 ans, c’est trop court pour vraiment agir en politique.
Une mesure qu’il a prise et dont il savait qu’elle allait lui coûter des voix ? La tête de liste réfléchit un moment, puis avance le contrôle des chômeurs.
Benoît Lutgen qui s’en prend au PS? p-ê bien son 1er geste de (futur) président de parti.
Et d’ailleurs à propos de la présidence du cdh, si le parti est dans l’opposition, il y aura beaucoup de candidats!

Question; allons-nous encore oser nous inviter chez l’heureux élu ?

23/05/2009

Un tournant dans la campagne?

C’est encore une fois La Libre Belgique qui nous l’apprend, par la bouche du ministre Lutgen (par ailleurs favori pour remplacer Joëlle Milquet à la présidence) le CDH serait prêt à lâcher le PS après le 7 juin.

De l’eau dans le gaz entre les deux partenaires ?

 

Médiatiquement, c’est en tous cas un joli coup pour le quotidien qui a déjà révélé le cumul de Didier Donfut.

 

Il faut dire qu'il attaque fort, Benoît Lutgen: le CDH est submergé par un sentiment d’écœurement. La colère peut-être aussi, mais surtout l’écœurement. Et un profond dégoût…

Plus loin, plus clair encore ; Notre contrat avec le PS se termine le 7 juin. Et au-delà de l’écœurement et du dégoût, il va y avoir des traces.

 

La raison de cette colère ? Une attaque (appelons un chat un chat) de la part d’Elio Di Rupo à l’encontre de Catherine Fonck, lors d’un débat sur Bel RTL.

Le président du PS ayant dit que pour lui, sa situation de patronne d’une sprl médicale mériterait bien une enquête indépendante. La ministre avait hurlé, et tous deux sont partis sans se serrer la main (voyez ce qu'en dit Fabrice Grosfilley sur son blog, dans les liens de celui-ci).

 

Mais il n’y a pas que ça, il y a aussi les sondages (ah, les fameux sondages…) qui prédisent un recul socialiste au soir des élections.

Et puis sans doute aussi le MR, qui appelle ouvertement à une majorité sans le PS.

 

Le CDH craindrait-il de se retrouver dans l’opposition ?

 

Clairement, oui. Et curieusement c’est moins souligné par les observateurs…

A la question D'après les sondages, trois partis seront nécessaires pour une coalition. Et deux grandes orientations possibles : un Olivier ou une Jamaïquaine. Laquelle a votre préférence ? Benoît Lutgen répond J’ajouterais une autre possibilité : l’alliance PS/MR. On a vu Didier Reynders tirer sur le PS puis Louis Michel modérer les propos de Reynders dans la foulée. PS et MR, ces deux meilleurs ennemis qui se nourrissent l’un de l’autre, sont capables de repartir ensemble en coalition le lendemain du 7 juin.

Voilà qui n’est pas dénué de sens. Après les élections, on devra reparler réforme de l’état. Et sans une majorité très forte côté francophone, ça s’annonce difficile…

  

L’intégralité de l’interview de Benoît Lutgen par Fr Vande Woestyn et M Buxant via le site de La Libre :

http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/504688/l-ecurement-et-le-degout.html

 

17:30 Écrit par Michel dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : lutgen, ps, cdh, fonck, di rupo, tensions |  Facebook |

27/04/2009

Matinal et original

 

C’est ainsi que Joëlle Milquet défini le Grand Morning de Nostalgie qui s’invitait chez elle très tôt ce lundi pour la 2ème étape du tour des présidents de partis francophones.

 Comme Jean-Michel Javaux, Joëlle Milquet n’a pas tardé à mettre les photos de l’émission sur sa page Facebook, qui est décidément devenu outil de communication à part entière.

 Pas de Joker

Répondre en un mot est apparemment un exercice bien difficile pour nos politiques, p-ê plus particulièrement encore pour la présidente du CDH.

Et pourtant Joëlle Milquet a eu le mérite de ne pas utiliser le joker accordé lors d’un questionnaire qui ne tolère que des réponses affirmatives ou négatives.

On a donc appris (ou reçu la confirmation) que Non rien ne se décide au CDH sans son accord, Oui la politique est un monde très macho, mais avec parfois (« rarement ») un peu de galanterie, Non elle n’est pas de Gauche, Oui elle croit en Dieu et Oui (encore) cela l’inspire dans son travail.

 

J milquet 3

 

Combativité et souvenirs douloureux

 

La centriste n’a pas non plus loupé l’occasion de décocher qqs flèches en direction d’écolo « qui a aussi participé à des missions Grand Luxe », « qui ne propose rien » ou encore qui est « toujours plus apprécié avant les élections qu’après avoir été au gouvernement ».

 

Concernant d’éventuels postes à pourvoir (président du CDH, ministre de l’enseignement…) Joëlle Milquet nous dit avoir « une idée », mais ne donnera aucun nom…

Et de rappeler le « et pourquoi pas une femme ? » de Gérard Deprez alors président du PSC qui évoquait sa succession dans les années 90. La petite phrase avait immédiatement fait tourner les regards vers la sénatrice pour finalement susciter la candidature - gagnante - de Charles Ferdinand Nothomb.
Petite grimace et soupire « ça devait sans doute se passer comme ça… ».
Pas de nom mais pas de démenti non plus lorsqu’on cite le Ministre Lutgen.

 

J milquet 2

 

Ecouter et réécouter l’essentiel de l’émission

http://grandmorning.nostalgie.be/le-grand-morning-chez-jo...

19:48 Écrit par Michel dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : cdh, politique, nostalgie, milquet, morning |  Facebook |