01/09/2011

CDH, MR, PS et Ecolo ont fait la fête à Joëlle, de concert!

présidents.jpgIls étaient tous là, cadeaux sous le bras et éloges à la bouche. Mandataires, militants, journalistes et … homologues présidents. On a ainsi entendu Elio Di Rupo prévenir, devant une salle hilare, « ne lui dites jamais qu’un texte est amendable, sinon vous n’aurez plus de texte mais que des amendements ».
Humour aussi pour Charles Michel qui rappelle que, il n’y a pas si longtemps, certains présidents du MR auraient volontiers proposé des cartes d’adhésion à moitié prix à tant de militants cdh. Taquinerie encore dans la bouche de Jean-Michel Javaux qui, avant de la remercier pour « ces messages dans les bons ou mauvais moments » souligne que « on a tous les deux au moins une fois voté écolo ».

Tous présents ? Pas forcément gagné au départ !

L’ambiance était donc bonne entre négociateurs. « On sait faire la part des choses » insistait un attaché de presse, « les présidents qui négocient ensemble s’entendent bien. Il y a du respect et de l’estime… » Et Blabla.
Car un autre glisse « la collaboration est bonne. Avant une soirée pareille on s’appelle pour être certains que si l’un y va, les autres aussi. Imagine si mon Président débarque seul ou pire : si tous les autres y sont et pas lui ».
C’est bien ce qu’on se disait…

Potin politique : à Schaerbeek, Clerfayt respire.

Clerfayt.jpeg« Depuis six mois il est plus détendu » glisse un proche du mayeur, « on a réalisé qu’une majorité MR-PS est possible, ça rassure ».
Le Bourgmestre Schaerbeekois s’est sérieusement inquiété de son avenir, mais à présent ça irait mieux. Et pour cause, on se souvient du combat des chefs qu’avait été l’élection de 2006. Le soir des résultats, c’est finalement  une alliance MR-Ecolo qui fût conclue avec Isabelle Durant qui acceptait donc de brûler un olivier pourtant prévu en haut lieu. Evincée sans avoir rien vu venir, Laurette Onkelinx tentera in extrémis de proposer une tripartite classique mais elle essuiera uniquement des huées.
C’est en direct, face aux caméras de la RTBF qu’Elio Di Rupo apprendra la nouvelle, la journaliste Valérie Druitte ne manquant pas de décrire à ceux qui ne les auraient vus ses yeux « grands ouverts ». Les colères d’Elio sont noires !

Pour sûr, Schaerbeek est une commune à suivre, d’aujourd’hui jusqu’à 2012.

08:57 Écrit par Michel | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mr, ps, ecolo, cdh, communales, 2012, schaerbeek, bruxelles |  Facebook |

28/06/2011

Aubry, une candidate Pepsi Cola?

Pas de quoi parler de faux pas, mais on peut rêver mieux comme départ. Le logo qui intègre les initiales de Martine Aubry et qu’on peut voir sur le site officiel de la candidate à la candidature (www.martineaubry.fr) ne serait qu’un mix entre d’autres logos, dont ceux de « Pepsi » et « Action Man ».
Pas top pour une femme de gauche? Nenni hein, dirait-on chez nous. Et pour cause, on y voit aussi celui de Barak Obama, dont Dieu sait qu’il a souvent été taxé de « socialiste » !

aubry.jpeg


06/05/2011

A vendre : « compétences n’ayant jamais servi »

karine_lalieux_reporters.jpg.170.jpgCa jase à bruxelles-ville, dans le quartier historique et populaire des Marolles. Il y aurait comme une odeur de poubelle, et d’élection Communale ?
Toujours est-il qu’un comité de quartier a décidé de vendre les compétences ‘propreté’ de la Députée-Echevine PS Karine Lalieux.

Parties à 1 €, les enchères ont grimpé pour en atteindre 5,5.
L’espoir affiché par les revendeurs : Trouver quelqu’un qui saura mettre en place un vrai plan de propreté dans les Marolles. En espérant que l’Echevine Lalieux ne devienne pas trop vite rouge… de colère !

Visualisez l'annonce (et participez aux enchères?) :  http://cgi.befr.ebay.be/A-vendre-responabilites-proprete-...

 

 

 

 

 

 

12:53 Écrit par Michel dans politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : ps, karine lalieux |  Facebook |

20/10/2010

Bart De Wever, champion toute catégorie de la comm’ politique

On se bousculait dans les couloirs du théâtre du Vaudeville à Bruxelles pour la première remise des Lobby Awards. Alors que " Sans Langues de Bois " a fait de la communication politique LE prisme pour juger la non-actualité du moment, l’octroi d’Awards de cette science si délicate à maîtriser valait certainement le détour.

lobby rg 1.jpg

 

 Bart De wever "Meilleur Communicateur".

Absent (pardon, "retenu ailleurs") Bart De Wever s’est donc vu décerner la palme du meilleur communicateur de notre sphère politique. Son humour et sa capacité à faire passer ses idées en une phrase valent cette distinction au patron de la NV-A.
De cette annonce, on retiendra aussi la réaction mitigée de la salle où l’on a entendu applaudissements mais aussi quelques huées.

Pour compléter le podium, Elio Di Rupo (2ème) et Paul Magnette (3ème). Bigre, deux socialistes ? Le jury a tenu compte de la redoutable efficacité des attachés de presse PS, qui rappellent toujours dans le ¼ d’heure ! souligne un animateur. De la courtoisie organisée résume un autre.

Quant à savoir comment Elio Di Rupo a fait pour être accepté comme premier ministrable au nord, Paul Magnette reconnaît que c’est un peu un mystère et souligne que ce doit être dû à sa présence médiatique (certainement) ainsi qu’à ses efforts pour apprendre le flamand (ah bon ?).

lobby scene.jpg

 

Qui dit " Bons ", dit aussi Mauvais

Après les fleurs, les pots. Le FLOP 3 voit arriver dans l’ordre 3 : Sarah Turine, 2 : Michel Daerden qui fait si peu parler de lui en dehors de ses frasques et 1 : Yves Leterme dont un article entier ne suffirait pas à détailler la complexité des difficultés à communiquer.

Parmi les autres moments forts de la soirée, l’Ecolo Doulkeridis qui tente d’encenser son co-président Jean-Michel Javaux : Il triche très peu ! Il tricherait donc parfois ? Doulkeridis bafouille puis concède : Voilà pourquoi je ne suis même pas 4ème ou 5ème.

Sourires aussi lorsque Raoul Hedebouw, porte parole du PTB +, réceptionne son prix de Meilleur espoir le poing révolutionnairement levé. Paul Grosjean, Directeur de Rédaction de Lobby, s’était demandé si le parti d’extrême gauche comptait beaucoup d’électeurs dans la salle, l’assemblée bourgeoise semblait en tous cas avoir adopté Hedebouw qui n’est guère resté seul lors de la réception qui a suivi.

lobby ptb.jpg

 

Photos : www.reporters.be

05/10/2010

STOP de la NVA, réactions francophones

A chacun sa réaction suite au STOP de la NVA. Si le cdh, écolo et le PS ont choisi de s'exprimer en commun (communiqué intégral ci-dessous), Didier Reynders a publié une vidéo sur "sa" MRTV :


http://www.dailymotion.com/video/xf2bn6_didier-reynders-r...

 

 

Réaction commune des trois partis francophones associés à la négociation fédérale :

 

Rupture unilatérale des négociations par la N-VA : pour le PS, le cdH et Ecolo, une décision irresponsable et dommageable pour tous les citoyens de notre pays 

 

 

Les 3 partis francophones autour de la table, le PS, le cdH et Ecolo, déplorent la rupture par la N-VA des négociations sur la réforme de l’Etat. Ils regrettent le refus de la N-VA de finaliser la réforme avec les 6 autres partis autour de la table et la décision d’interrompre les discussions visant à aboutir à la formation du Gouvernement fédéral.

 

Les citoyens attendent légitimement des femmes et des hommes politiques qu’ils osent prendre leurs responsabilités et qu’ils trouvent des solutions. Malheureusement, plus de 110 jours après les élections, un parti, la N-VA, refuse toujours d’avancer dans la voie d’un compromis équilibré, seule issue possible.

 

Plus de 110 jours après les élections, les citoyens n’ont toujours pas de réponse à une question fondamentale pour l’avenir du pays : la N-VA a-t-elle la volonté ou est-elle capable d’accepter un jour une réforme de l’Etat équilibrée ?

 

Tous les partis autour de la table sauf la N-VA ont démontré dans le passé et durant les dernières semaines, leur capacité à conclure des compromis pour réformer l’Etat, c’est-à-dire avoir le courage de faire des concessions mutuelles.

 

Contrairement à ce que certains affirment, le volume des matières transférables ainsi que les moyens concernés permettent un déplacement du centre de gravité vers les Régions.

 

Pour les 3 partis, le PS, le cdH et Ecolo, il est irresponsable de laisser passer une opportunité inédite de transformer en profondeur la Belgique et d’accorder plus d’autonomie aux 3 Régions de notre pays, tout en assurant la prospérité et en maintenant au niveau fédéral en particulier les socles fondamentaux de la solidarité interpersonnelle.

 

Ce n’est pas avec des ultimatums que l’on gouverne. Et ce n’est pas en lançant des ukases que l’on assume la responsabilité qui a été confiée par les citoyens lors des élections de juin dernier.

 

A deux reprises, le 24 août et le 21 septembre, la N-VA a accepté les 12 principes pour la révision de la loi de financement. Elle en donne maintenant sa propre interprétation et exige comme préalable qu’un seul et unique des 12 principes (l’augmentation significative de l’autonomie financière des entités fédérées, ramenée par la N-VA à une augmentation de l’autonomie fiscale basée sur l’IPP) soit mis en œuvre.

 

Tout responsable francophone qui soutient un tel scénario accepte l’appauvrissement structurel des populations de Wallonie et de Bruxelles.

 

L’exigence de la NV-A ne tient en effet pas compte des 11 autres principes, dont notamment le maintien des prérogatives fiscales nécessaires à la viabilité à long terme de l'Etat fédéral, l'absence de concurrence fiscale déloyale ou le non appauvrissement d'une entité fédérée.

La N-VA veut-elle cacher la vérité ? Aurait-elle peur que l’on démontre que ses exigences étrangleraient financièrement l’Etat fédéral et remettraient fondamentalement en cause la sécurité sociale ? Aurait-elle peur qu’il soit constaté que ses idées vont appauvrir considérablement les Wallons et les Bruxellois ?

Les 3 familles politiques francophones continueront à exiger, dans le cadre de toute discussion future, une vérification des conséquences financières pour la Wallonie, pour Bruxelles, pour la Flandre et pour le niveau fédéral de chaque modèle de financement proposé. Afin d’être le plus transparent possible et de permettre aux citoyens de juger par eux-mêmes, les conséquences des propositions de chaque parti devront être calculées par le Bureau du Plan et la Banque Nationale.

 

Le PS, le cdH et Ecolo ont été constructifs dans les négociations et continueront à l’être. Au-delà de leurs différences respectives, les 3 partis francophones resteront solidaires, unis et fermes dans l’intérêt supérieur du pays en général et des Wallons et des Bruxellois en particulier.

 

La formation d’un Gouvernement fédéral travaillant pour tous les citoyens reste la priorité absolue. L’urgence de la situation économique et sociale l’exige ! Les 3 familles politiques francophones, le PS, le cdH et Ecolo, restent ouverts à la discussion afin de maintenir la stabilité du pays et d’offrir une perspective durable tant aux entités fédérées qu’au niveau fédéral.

 

 

 

08:54 Écrit par Michel dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mr, ecolo, ps, cdh, nva |  Facebook |

31/08/2010

Elio il y a 10 ans

Il est toujours intéressant (et parfois amusant) de voir ce qu'on disait d'une personnalité politique il y a quelques années.
Le blog d'archives RTBF Sonuma permet de revoir ce portrait diffusé en 2000 dans le rendez-vous politique de l'époque, Signé Dimanche.

Lire la suite

06:41 Écrit par Michel dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : elio di rupo, jean-luc dehaene, ps |  Facebook |

30/04/2010

RTL TVI, la préférée des partis pour leur campagne ?

Noms de domaines réservés, allusions systématiques des socialistes à « la droite » ou à la responsabilité des « libéraux (flamands) » dans la crise… La campagne électorale est bel et bien lancée par les partis.
Le cdh de Joëlle Milquet s’offre un nom de domaine trrrrès porteur
www.lunionfaitlaforce.EU (le.be étant déjà réservé).

Le site s'ouvre sur un message de Joëlle Milquet et un appel vibrant (?) à « sortir de la crise », à considérer comme un plus de parler plusieurs langues, à « faire barrage aux extrémistes » et à donner un sens au pays.

milquet rtl




Joëlle Milquet lance sa campagne dans le hall d'entrée d'RTL TVI

Au passage on constatera que le film de campagne a été tourné… dans le hall d’entrée d’RTL House, sans éclairage mais avec un panneau Télévie dans le dos de la Présidente-Ministre-Candidate (pas à sa succession).
On imagine que, contrairement au film Sécurité du PP – voir plus bas sur ce blog – RTL était d'accord cette fois-ci!

09:49 Écrit par Michel dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : elections 2010, rtl tvi, joelle milquet, cdh, ps |  Facebook |

26/03/2010

20 ans d'avortement légal

Je travaillais ici quand la Loi avortement a été votée ! Look de quadra dynamique, une femme m’aborde assez directement dans l’ascenseur du Parlement qui nous amène vers une table ronde organisée par le PS pour le 20ème anniversaire de la Loi IVG.

Je jette un œil à son badge, espérant y lire un nom qui me permette de la reconnaître. Ce n’est pas le cas, j’essaye autrement : J’imagine que les murs ont tremblé, vous étiez parlementaire à l'époque?
Pas vexée, elle continue disons que j’étais très militante. Nous sortons de l’ascenseur et arrivons à la salle qui s’avère remplie à craquer. La discussion se poursuit. Tous les jours des jeunes filles mouraient parce qu’elles avaient essayé d’avorter elle-même ou avec quelqu’un qui n’était pas un médecin. Je n’exagère pas, c’était vraiment quotidien. Je la regarde de plus près, elle rigole de cela avec un détachement que les années ont du lui apporter. Il reste une seule chaise libre, je la lui montre et elle y file en me remerciant  : Je ne voudrais pas manquer ça !

avortement

20 ans après, on l'oublierait presque mais le droit a l'IVG est le résultat d'un dur combat

Autre lieu, autre témoignage. Avec une infirmière dans un centre médical de quartier populaire. Féministe et active évidemment. Convaincue par l’IVG aussi mais surtout très directe quand elle parle de « ses » filles.
On a une salle d’accueil, pour encadrer celles qui en ont besoin. Un espace d'écoute et de bien être qui sert en général… la première fois. Mais à partir de la 3ème ou de la 4ème fois, c’est une routine. (…)
Soyons honnêtes : un avortement chez nous coûte beaucoup moins cher qu’une visite chez le gynécologue et qu’une plaque de pilule contraceptive, à partir de là…


De fait,
le dernier rapport de la Commission d’évaluation de la loi relative à l’interruption de grossesse indique que près de 33% des femmes ayant recours à l’IVG à Bruxelles se déclarent en situation de détresse matérielle.

 
Laurette Onkelinx à La Libre Belgique : "Oser réfléchir au délai".
http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/571745/un-delai-trop-court-il-faut-oser-y-reflechir.html

L’obstination de Baudouin en mars 1990, racontée par Wilfried Martens et Philippe Moureaux
http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/570453/willy-je-crois-que-je-l-ai-convaincu.html

22/09/2009

Qui vise les verts? la suite et 1ers éléments de réponse

Les dépenses d’Ecolo font débat, c’est le titre d’un article dans La Libre Belgique (à lire ! : http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/530482/les-de... ).
Manifestement certains dans les autres partis ne croient plus aux campagnes faites à 100% en équipe.
Une question à mi chemin entre la pure symbolique et la vraie stratégie politico-juridique qui sera intéressante à suivre.

Toutefois, je préfère ce jour retenir l’analyse faite juste à côté par Paul Piret.
Elle répond en partie à la question posée dans le dernier billet (lire ci-dessous).

Et que nous dit donc Paul Piret ?
Tout d’abord il rappelle qu’Ecolo n’a pas été seul à se distancier de Marie-Dominique Simonet sur les économies à réaliser dans l’enseignement (cf JM Nollet " ce n’est pas aux écoles de payer pour renflouer les banques ").
Le PS est finalement resté très discret, surtout lorsqu’il a été révélé que ces pistes avaient été évoquées lorsqu’on plantait l’Oliver.
Un silence que Joëlle Milquet aurait discrètement reproché à son partenaire socialiste d’après PP.
N’empêche que les tensions sont là…
Et justement d’où viennent toutes ces tensions ? Entre autre de ce que :

Les efforts budgétaires à accomplir relèvent d’une douche froide à coulée continue, si proches encore et si décalés des promesses multipliées avant juin, tant par la majorité PS-CDH sortante que par la propagande électorale…

A écolo on a pas oublié la sortie des jeunes du PS contre le portefeuille éclaté de JM Nollet…

Mais aussi parce que les verts et les autres doivent encore faire l’apprentissage de l’asymétrie

Simple période d'adaptation ? On est au-delà conclu en substance Paul Piret, qui prévient quand même : il ne suffit pas, comme se félicite le Ministre-Président Rudy Demotte, de disposer d’une large majorité, encore faut-il que cette abondance soit un atout.
(contrairement à 1999 où lon trouvait l'arc-en-ciel partout).

L’analyse complète de PP

http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/530340/des-craquements-dans-les-oliviers.html

L’éditorial de Francis Van de Woestyne Les travers des Verts
http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/530356/les-travers-des-verts.html

10:56 Écrit par Michel dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : olivier, ecolo, cdh, ps |  Facebook |

12/08/2009

A couteaux tirés?

Vous avez été près de 150 à surfer sur ce blog dans la seule soirée du mardi 11 août (champagne !) ça vaut bien un petit billet, histoire de vous fidéliser…

Celui-ci sera consacré à deux polémique qui ont récemment opposés socialistes et écolos.
Le déménagement forcé de Jean-Claude Marcourt, pour cause d’emménagement de Jean-Marc Nollet et le même Jean-Marc Nollet accusé d’être le Roi du Cumul par les jeunes socialistes.

Oust, dehors !

Commençons. L’ordre protocolaire et les besoins de place ont donc incité le ministre vert à réclamer les bureaux jusque là occupés par l’équipe Marcourt.
Conséquence directe : un déménagement a coût exorbitant, nous dit-on, pour le contribuable (mise en caisse des documents, intégration informatique etc etc).
Pas de communiqué ni de déclaration fracassante mais quand même une belle double page dans La Libre signée du toujours très bien informé Martin Buxant.

Nollet Cumulard ?

L’autre polémique date de la semaine dernière, les Jeunes Socialistes qualifiaient le nouveau Vice-Président du gouvernement wallon de cumulard : 6 compétences, et encore en étant gentil, trop alors que les journées ne font que 24 heures… Le président du MJS (Mouvement des Jeunes Socialistes) accuse clairement son partenaire de ne pas être en phase avec ses discours.

nollet
 
Jean-Marc Nollet, nouvelle tête de Turc du PS?

Fondamentalement rien de bien méchant, mais du rififi qui amène à poser deux constats :

-         Premièrement, aucune de ces affaires ne concerne réellement un dossier en cours de négociation (même si le cumul est cité, le débat ne fait pas – encore – rage).
Les accords de gouvernements Olivier ne sont donc pas formellement remis en question ou sujet à interprétations.

-         Toutefois les polémiques ne prennent, elles, pas de vacances.
Au contraire, elles sont même renforcées par l’absence d’actualité politique. On peut même dire qu’elles existeront toujours à la rentrée, simplement elles ne devraient plus faire les Unes.

Conclusion ? Pas de polémiques stériles ni d’intervention en urgence des (co)présidents de partis, un premier signe de maturité de l’Olivier.
Et pourtant déjà des attaques, plutôt dans le sens rouge-vert.
Voilà qui confirme que la législature sera difficile. Les deux partis n’avaient qu’une envie relative de se retrouver à la même table.
Je me rappelle ce cadre vert qui me confiait, un peu dépité, qqs jours après le début des négociations, à propos des socialistes… «on avait pas envie de s’allier avec eux (en région Wallonne), si au moins le MR avait gagné un siège, ou stagné… ils auraient pu parler de victoire, mais là… ».

On ne pourra pas reprocher aux écolos de manquer de vista politique. La législature s’annonçait tendue, elle l’est.


Article et sujet à ce propos, dans La Libre Belgique (Martin Buxant) et sur RTL TVI (sujet de Frédéric Delfosse)

http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/521513/rififi-autour-d-un-cabinet-ministeriel.html

http://www.rtlinfo.be/rtl/news/article/262734/--Les+Jeunes+Socialistes+traitent+Nollet+de+cumulard

13/06/2009

Des discussions qui en rappellent d'autres

Sur quoi déboucheront les échanges de vues Ecolo-cdh ? Peut-être sur rien du tout. Regard sur d’autres cas similaires et mise en perspective…

 

Ecolo et CDH ont été les premiers à se voir après le 7 juin. Les deux partis terminent pourtant respectivement 3ème et 4ème de chaque scrutin, mais ils ont « les clés » des coalitions, de l’aveu même des autres formations.

En chipant la main aux numéros 1, verts et oranges ont donc fait basculer le centre de gravité a dit Joëlle Milquet (la phrase est intéressante, nous y reviendrons).

Pas pour de véritables négociations, plutôt pour mener des « échanges de vues »… dont on se doute bien qu’ils auront un impact très concrets sur les réelles négociations.

Qu’on ne s’y trompe pas, ce n’est pas la 1ère fois que les verts et les oranges font chauffer leurs téléphones dans le dos des rouges et des bleus.

 

Juin 1996 (à trois ans des législatives et régionales de 1999), Charles Ferdinand Nothomb, alors président du PSC, constate qu'Ecolo n’a plus pour lui qu’un avenir de 15 ans (hum) et lance un appel aux deux partis les plus humanistes (tiens tiens) de l’échiquier politique.

Réponse cinglante de Jacky Morael dans Le Soir : Discuter ? Certes, mais nous n’avons rien à nous dire…Il y aura pourtant des rencontres, mais avec tous les partis.

 

Plus tard, Jean-Jacques Viseur, qu’on présentait alors comme un député prometteur (c’est vrai qu’il sera brièvement ministre des finances, en remplacement de Philippe Maystadt) lance un appel aux verts Parti Non matérialiste dira-t-il… Encore une fois, le téléphone sonnera dans le vide.

 

A bien y regarder, ces échanges sont légions dans la vie politique : 1997 tentative d’alliance orange bleue pour éjecter le Parti Socialiste des majorités en place, accord PS/PRL-FDF pour 1999 et plus tard Convergences de gauche.

Avec quels effets ? Parfois aucun, comme l’explique très bien Paul Piret dans La Libre Belgique :

 

Bleues-oranges ou rouges-vertes, autant de tentatives de recomposition qui auront visé en vain à redessiner un paysage politique en davantage bipolaire droite gauche.

Ni le terreau centriste, ni le scrutin proportionnel ne s’y prêtent, et les envies de rebattre les échiquiers paraissent démodées.

 

Lire l’article de Paul Piret dans La Libre Belgique :

http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/509124/touchettes-oranges-vertes.html

10/06/2009

Rumeurs politiques...

L'objet de ce blog n'est vraiment pas de faire circuler des rumeurs. N'empêche que celles-ci ont une place réelle dans les discussions des observateurs et acteurs.
Lorsqu'elles se vérifient (même partiellement), les rumeurs permettent d'ailleurs à ceux qui les ont colportées de pavoiser sur l'air de "je le sais, je l'ai toujours dit!".

Voici qqs rumeurs, trouvées sur le site Actu 24 au lendemain du scrutin.

1. Un super-ministère du green deal pour Jean-Marc Nollet (enfin un poste à sa mesure)
2. MR et PS vont se remettre ensemble (si le Melon se faisait trop désirer).
3. L'olivier, c'est fait. C'est pour le 12 juillet
(avec une autre rumeur en sus ; Jean-Michel javaux exige d'être Ministre président).
5. Didier Reynders envisage de démissionner pour sauver la mise (et d'après vous, qui lui succèderait?).
 6. La tête de Michel Daerden sur un plateau.

http://www.actu24.be/article/belgique/electionsjuin2009/v...

Je m'engage évidemment à retirer ce billet dès que la première de ces rumeurs est réellement démentie.
Ou à le laisser si une autre devenait véritable information.

23/05/2009

Un tournant dans la campagne?

C’est encore une fois La Libre Belgique qui nous l’apprend, par la bouche du ministre Lutgen (par ailleurs favori pour remplacer Joëlle Milquet à la présidence) le CDH serait prêt à lâcher le PS après le 7 juin.

De l’eau dans le gaz entre les deux partenaires ?

 

Médiatiquement, c’est en tous cas un joli coup pour le quotidien qui a déjà révélé le cumul de Didier Donfut.

 

Il faut dire qu'il attaque fort, Benoît Lutgen: le CDH est submergé par un sentiment d’écœurement. La colère peut-être aussi, mais surtout l’écœurement. Et un profond dégoût…

Plus loin, plus clair encore ; Notre contrat avec le PS se termine le 7 juin. Et au-delà de l’écœurement et du dégoût, il va y avoir des traces.

 

La raison de cette colère ? Une attaque (appelons un chat un chat) de la part d’Elio Di Rupo à l’encontre de Catherine Fonck, lors d’un débat sur Bel RTL.

Le président du PS ayant dit que pour lui, sa situation de patronne d’une sprl médicale mériterait bien une enquête indépendante. La ministre avait hurlé, et tous deux sont partis sans se serrer la main (voyez ce qu'en dit Fabrice Grosfilley sur son blog, dans les liens de celui-ci).

 

Mais il n’y a pas que ça, il y a aussi les sondages (ah, les fameux sondages…) qui prédisent un recul socialiste au soir des élections.

Et puis sans doute aussi le MR, qui appelle ouvertement à une majorité sans le PS.

 

Le CDH craindrait-il de se retrouver dans l’opposition ?

 

Clairement, oui. Et curieusement c’est moins souligné par les observateurs…

A la question D'après les sondages, trois partis seront nécessaires pour une coalition. Et deux grandes orientations possibles : un Olivier ou une Jamaïquaine. Laquelle a votre préférence ? Benoît Lutgen répond J’ajouterais une autre possibilité : l’alliance PS/MR. On a vu Didier Reynders tirer sur le PS puis Louis Michel modérer les propos de Reynders dans la foulée. PS et MR, ces deux meilleurs ennemis qui se nourrissent l’un de l’autre, sont capables de repartir ensemble en coalition le lendemain du 7 juin.

Voilà qui n’est pas dénué de sens. Après les élections, on devra reparler réforme de l’état. Et sans une majorité très forte côté francophone, ça s’annonce difficile…

  

L’intégralité de l’interview de Benoît Lutgen par Fr Vande Woestyn et M Buxant via le site de La Libre :

http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/504688/l-ecurement-et-le-degout.html

 

17:30 Écrit par Michel dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : lutgen, ps, cdh, fonck, di rupo, tensions |  Facebook |